DRNOCU1

Le courriel dont je te parle est arrivé cette nuit.

C'était vers 4 h 30. Sous la lueur orangée du lampadaire du salon, j'ai rallumé mon iPhone de la main droite. Petite pause tandis que Ma Fille, calée dans le creux de mon bras gauche, entamait une série de petites bulles sifflantes en prélude à un troisième rot, tel un tourteau babillant sur un étal de la poissonnerie de Monoprix un samedi matin. Elle met toujours une plombe à me le sortir, celui-là.

Bref, mon compte de messagerie papa.anonyme@yahoo.fr indiquait un message non lu.

Et je suis tombé sur ça :

"Petit papa anonyme, quand tu descendras du lit (au milieu de la nuit), avec tes biberons par milliers, n’oublie pas ton petit Dr No. Reclus sur son île perdue des Caraïbes, ayant survécu à l’agression d’un sanguinaire Écossais alcoolique et érotomane accompagné d’une blondasse en bikini, le misanthrope Dr No (qui adore parler à la troisième personne) n’a plus que sa cinéphilie maladive comme amie. Et il va te guider grâce à elle, papa anonyme, dans ta merveilleuse nouvelle vie…

Le bon docteur va te faire découvrir la face cachée de ces parasites maléfiques et mignons tout plein… Parce qu’un enfant ce n’est pas seulement cet adorable bout de chou qui ingurgite et régurgite par tous les orifices possibles et imaginables à longueur de journée, c’est aussi un monstre d’amour que tu vas devoir nourrir pendant un long, long, très long moment.

Enfin, surtout un monstre…

Parce que, n’oublie jamais papa anonyme, tous les enfants sont des…"

(FIN DU MESSAGE)

Euuuuuuuuuuuh ????? Mais c'est quoi cet e-mail de guedin ??? Quel est le déglingo qui se cache derrière ce pseudo ? J'ai rêvé de travers ou quoi ? C'te flippe nocturne... Serait-ce le même Dr No cinéphage qui hante les bas-fonds du blog de John Plissken From Mars, blog de Geek en bonne place dans mes liens fétiches, là, un peu plus haut dans la colonne de droite ?

Peu importe, j'en tremble autant que la première fois que j'ai lu L'Affaire Charles Dexter Ward de Howard Philips Lovecraft, c'est te dire. J'ai tout froid à mes pieds malgré les chaussettes Quechua grande montagne que j'enfile nuitamment lorsque je quitte la couette pour gaver donner son lait à La Petite, et mes mains sont moites comme tout. T'as pas idée.

Tu l'as compris, pas le choix, il faut s'attendre à des chroniques cinéma de compète dans ce blog qui, décidément, se bonifie avec l'âge (comme moi) : Damien, La Malédiction, Joshua, Rosemary's Baby... Il n'y a pas que dans la vie que les nains la jouent fétide dans notre bulle tranquille. Ils sont même pires sur grand écran...

Le souffle court, la nuque raide, j'attends donc le moment où l'infâme Dr No redonnera signe de vie depuis son îlot infernal pour nous vomir en pâture son premier gamin monstrueux...