photo_2_

-Putain, je suis plus sortable, La Petite m'a gerbé du lait sur l'épaule. Tiens, ressers-moi un p'tit coup de Quincy.

-Où tu voulais sortir un dimanche avec un nourrisson, ma chérie ?

-Nulle part, t'as pas tort. Il se laisse descendre, ce petit blanc.

-C'est le dernier ELLE, sur la table ?

-Ouais, avec Marion Cotillard. 100% papier recyclé, vu que c'est un spécial bio-vert-respect-de-la-nature-qui-nous-entoure-vu-qu'on-est-en-danger, tout ça...

-Mmmh... Et il est bien ?

-Ben non, les pages shopping sont pourries (le jour où les trucs éthiques seront beaux, je jure d'arrêter de boire) et la môme Cotillard qui pond l'édito, ça le fait trop pas.

-Tu m'étonnes. Il sent pas un peu du cul l'hypocrisie ce numéro ? LE mag féminin le plus prescripteur de sacs à 200 euros, le plus consumériste, qui se targue de nous faire vivre la vie du Kapital à reculons, on est pas dans Star Trek nouvelle génération, là ? Le prochain numéro, il sera en papier recyclé, lui aussi ? Ou c'est juste un suppo de bonne conscience pour nous, les bobos ? (Tiens, vas-y, passe-moi la bouteille, il est trop bon ce Quincy, avec son nez de pamplemousse) Tu crois pas que les nanas de ELLE elles ont le string en coton bio entre deux raies entre deux chaises ? Tu crois que c'est vraiment Cotillard qui a écrit dans cet édito qui fera date "Nous avons le pouvoir de prendre nos responsabilités quant au déséquilibre que nous créons" ? C'est compatible, tu crois, avec la pub pour Lady Dior, dont elle est l'égérie, page 6 ?
Le fromage, pour finir le vin, il est au lait bio, au fait ?

dior_cotillard