Slendertone1
La couvade, tu connais ? C'est un mot valise. Dedans, tu mets ce que tu veux. En l'occurrence, pour moi, là, tu mets tous les litrons de rosé, les tartines de tarama, de rillettes, les pâtes au pesto noyées d'huile d'olive, les croissants du samedi et du dimanche matin devenus non facultatifs, les moelleux au chocolat et les piscines de mojitos pour escorter tes cigares. Même si le cigare reste dans son humidor à t'attendre en vain, tu prends un abonnement de principe et tu lui fais honneur, à cette piscine-là. En L'occurrence, le rosé et les mojitos mis à part, ta nana a ingurgité la même chose que toi mais le dire, ça s'appelle un tabou. C'est pas un mot valise : tabou, c'est un truc que tu peux pas dire sinon tu choques.

Bref, la couvade, c'est ton profil que tu n'ose plus affronter dans les reflets des vitrines sur le chemin du métro le matin, pas plus que cette poche graisseuse où a disparu depuis longtemps ton nombril, poche qui s'affaisse dangereusement comme un brie trop fait oublié sur la terrasse en plein mois d'août alors que ce qui reste de famille rote en silence son repas trop lourd en cherchant, dans un brouillard vineux, où il pourra échouer pour siester loin de ses semblables en espérant avoir un peu la paix (ou pas).
Depuis deux mois, je fais gaffe. Plus de pain. Plus de sucre ajouté. Plus de gâteaux. Quasiment pas de sucres lents. Beaucoup de protéines. Légumes, oui. Fruits, non, à cause des sucres rapides. Beaucoup d'eau et de Coca zéro. Des tisanes détox aux queues de cerises, des fois. Le café ? Non sucré. Je rédécouvre l'amer, une saveur injustement boudée. L'alcool ? Hmmm... J'ai fait une trève, et j'ai un peu repris. Mais moins. Nettement moins. Sauf hier et avant-hier où j'ai fait bière et rosé all night long mais c'était pour fêter le retour du soleil, tu sais.

Bon, avec tout ça, j'ai perdu trois bons kilos, même si je fais des écarts (faut pas non plus déconner, non plus). Je bouffe matin et soir les cachetons du nageur olympique pour que les abdos reviennent (remarque, j'en ai jamais eu : vont-ils retrouver un chemin qu'ils ne connaissent pas ?), je me masse matin et soir avec le gel Biotherm Abdosculpt et j'utilise presque tous les jours la ceinture à stimulation électrique Slendertone, qui te fait tes abdos à ta place. Là, j'arrive à ne pas trop grimacer, même en position 45. Ce qui est pas mal. Par contre, faut trouver les 30 mn requises pour ta session, mon ami. Pas toujours facile, quand tu rentres chez toi, d'envoyer balader everybody pour t'adonner à ton sport. Du coup, ça fait quatre jours de suite que j'ai trouvé le compromis : j'écoute Ma Douce me raconter sa journée, me parler du salaire de la nounou, des lettres de la CAF, tandis que La Petite s'endort et que, la ceinture sanglée autour de l'abdomen, je crispe mes abdos en rythme EN BUVANT UN PETIT VERRE D'APÉRO. Voire trois deux.Tu vois, c'est pas la mer à boire, hein, l'après-grossesse.

(Désolé : c'est pas moi sur la photo)