ophtalmo
Des comme lui, il en reste pas beaucoup. Ou alors ils se cachent. Ah, pardon, j'ai même pas salué.

"Bonjour les lecteurs, bises les lectrices".

Bon. Ahem... Voilà.

Donc, ce mec là est marrant, à chaque fois je me demande si son ventre va pas tomber par terre. Là, je te décris mon ophtalmo. J'y étais hier, pour une visite de routine, genre avoir une prédiction un mot d'excuse une prescription pour me payer des lunettes de soleil toutes neuves à ma vue (de préférence). C'est au sixième étage, dans cette banlieue sarkozyste cossue de l'ouest parisien. Tu entres, et d'un seul coup il y a du papier peint bleu pâle qui t'accueille de partout. Il y a des petites plaques dorées sur les portes : "Toilettes", "Salle d'attente", "Sortie". Dans la salle d'attente, le Figaro Magazine (plein) et une petite table pour les bamblins avec posé dessus un château de princesses en plastique rose. Sans personnages pour y jouer.
Et puis la porte de son bureau s'ouvre, il fait un pas de côté pour te montrer que tu peux le rejoindre, tu te lèves, tu bredouilles ton bonjour monsi.. bonjour docteur et lui te répond alors qu'est-ce qui vous amène.
Assis sur le tabouret, je le regarde se mettre face à moi. On ne voit qu'un immense ventre s'avancer. Pas gros, mais comment dire... Long, de bas en haut, ça lui fait les deux tiers de son corps. Il le serre dans une chemise rayée qui fait ce qu'elle peut. Par dessus, une veste en tweed aux manches un peu trop longues. Je parle pas de ses jambes, elles sont trop courtes, on les voit à peine. La cerise sur le gâteau, c'est son noeud pap'. Un gars désuet donc, mais, va savoir pourquoi, est-ce l'ascendant de la fonction, l'autorité médicale ou le fait qu'il connaisse par coeur sans se retourner les lettres écrites en tout petit projetées dans son dos et que je récite en fronçant les paupières, mon ophtalmo est un type que j'aime bien voir, comme ça, tous les deux ans.

Je me rhabille Je me lève une fois l'examen terminé. C'est en général le moment où j'ai droit à quelques commentaires bien sentis sur l'actualité. "La Grippe A ? Pffff !!!!" (il me crache). "Vous saviez qu'ils convoquent même les ophtalmos pour piquer les gens dans les centres de vaccination maintenant ? Alors qu'il n'y a plus personne pour venir se faire vacciner ?" Non, je ne savais pas. "Moi c'est non d'avance. De toutes façons, il faut un recommandé pour être convoqué et moi, si le recommandé arrive, je suis pas là, hein !" (clin d'oeil). Waow. Ce mec a du être chauffeur de taxi dans une autre vie : gestion du sens de la formule implacable. Petit coup d'oeil dans le rétro comme si on y était. Au final, il me dit que mes yeux vont super bien, seize de tension, et que j'ai l'air en pleine forme, je peux dormir tranquille. Et il passe la seconde : "Ah, c'est comme leurs cinq fruits et légumes, non mais on rêve, non ? Quelle hypocrisie. Alors ça, pour vivre vieux, on va vivre vieux. Mais qu'est-ce qu'on va avoir le temps de se faire suer, hein ?" J'acquiesce en cherchant le compteur des yeux pour le tarif de la course. "Cela lui fera soixante-quinze euros" lâche-t-il sans me regarder en signant la feuille de soins. La vache. Quand même. Je lui dis qu'à propos d'hypocrisie et de notre société hygiéniste traquant l'alcool et la fumée, se signant à genoux devant le bio et le durable, y'a quand même un truc que je ne fais plus à l'appartement depuis l'arrivée de Ma Chère Petite. C'est fumer mes cigares. Pour ça, je vais dehors avec mes potes, donc c'est pas souvent. Ou j'attends les beaux jours pour faire courant d'air. Il se redresse sur son fauteuil, lève lentement son menton à mesure que ses yeux s'écarquillent. Merde. Je l'ai froissé. A tous les coups. "Hé mais ça va pas ?" qu'il me fait à voix basse. Lui. L'homme de médecine quand même putain, vous suivez, non ? "Vous croyez que c'est ça qui va la rendre malade ? Vous avez pas été élevé dans la fumée, vous ?" Là, effectivement, je lui dis, je repense aux trajets en voiture avec Gitane sans filtre obligatoire pour tout le monde quand j'étais gosse (voir photo ci-dessous). "HÉ BAH ALOOORS ??? C'EST POUR çA QUE VOUS ÊTES MALADE TOUT LE TEMPS ???" me demande-t-il en s'empourprant au-dessus de son noeud pap'.
Non, en effet. J'ai pas su quoi dire, j'ai juste eu chaud sous les bras.
En sortant, j'ai pensé à racheter des allumettes. Des longues. C'est plus confortable pour allumer mes havanes.
T'aurais fait pareil ou bien ?
fum_e