sexy_blonde_girl_with_teddy_bear_thumb512705
Ma Fille a trouvé le bon il y a déjà quelques mois. Je parle pas de son éventuel futur petit keupain, hein, tu te calmes direct. Je parle de son doudou, de sa peluche attitrée. Celle qu'il ne faudra jamais perdre. Elle dort avec toutes ses peluches au pied du lit et ne s'endort qu'avec un seul "élu", un éléphant violet et bleu ciel chopé un jour par hasard chez Du Pareil au Même (en abrégé, c'est DPAM - et je précise que ce n'est pas un putain de billet sponsorisé : je les refuse systématiquement). Il y a quelques mois, Ma Douce entre dans un magasin battant pavillon DPAM, donc, pour acheter le fameux doudou "en double". Là, malaise : "Ah, on ne le fait plus, celui-là, c'était une ancienne collection". Argh, bon d'accord. Le temps passe un peu. Puis elle retombe sur une boutique, entre et demande à tout hasard si la bestiole n'y est pas. "Ah, ça me dit quelque chose... Attendez voir". Ma Douce attend voir. Au bout de cinq minutes, la vendeuse revient avec DEUX éléphants violets et bleu ciel. "Génial, je les prends", s'exclame Ma Meuf. La vendeuse les bippe, et avant de les glisser dans un sac, se les passe sous les narines... Et fait la moue. "Mmmh... Bon, par contre, je suis désolée, ils étaient dans la réserve... Et ils sentent un peu le moisi quand même". Ma Douce les sent. Elle trouve que c'est supportable. Elle paie.
De retour à la maison (ça va, là, c'est pas trop chiant comme explication à force ?), elle mes les montre, et me les fait sentir. Waow. Un fumet de vieille salle de bains. Une vague fragrance de vieux gant de toilette en fin de vie sur un bord de lavabo. Pour faire disparaître l'odeur, je propose de les asperger avec du Fébrèze, le vaporisateur miracle qui supprime les odeurs un peu limites sur mes pantalons, comme ça je peux les porter plus longtemps. Bref, ça sèche, mais quelques heures plus tard, on constate que "ça sent encore". (OYEZ, OYEZ... MISE À JOUR IMPORTANTE ET SUPER CRUCIALE DU 11 FÉVRIER : RHÔÔÔÔÔÔÔ.... J'AVAIS OUBLIÉ L'ÉTAPE DE LA MACHINE À LAVER. BIEN SÛR QU'ON A LAVÉ LES MACHINS EN MACHINE ! MAIS EN SORTANT, APRÈS SÉCHAGE, L'ODEUR N'ÉTAIT QU'ATTÉNUÉE...) Du coup, on a adopté la solution extrême. La même qu'appliquent les bébés : DORMIR avec. Le soir venu - et là le premier qui se fout de ma gueule ça ira mal - on s'est tous laissés partir dans le sommeil avec le même doudou dans les bras. Chacun son éléphant... (RE-MISE À JOUR : ON A PIEUTÉ AVEC CES ÉLÉPHANTS À GROSSES TROMPES UNE DIZAINE DE JOURS). Le premier qui me dit que c'est mignon, pareil, c'est pas la peine de le dire.